Lois sur la retenue des chèques par les employés

L'une des premières questions que vous pourriez vous poser lorsque vous quittez un emploi est de savoir quand votre employeur vous enverra votre dernier chèque. Les employeurs retenant les chèques est une pratique courante dans de nombreux États lorsque l'employeur pense qu'il peut compenser votre salaire. Les lois sur cette pratique varient en fonction de l'état dans lequel vous vivez.

Certains États ne réglementent pas les derniers chèques de paie tandis que d'autres exigent d'un employeur qu'il paie selon des directives préétablies. Dans les deux cas, vous avez des options légales pour obtenir votre salaire dû.

Retenue des chèques des employés

Si votre employeur refuse de vous verser le salaire que vous avez légitimement gagné, cela s'appelle la retenue de votre chèque. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un employeur peut retenir un chèque, en particulier un dernier chèque de paie. Si vous avez été congédié pour vol ou dommage, il peut attendre de pouvoir évaluer le coût de la perte avant de libérer votre chèque de paie. Si vous possédez un bien qui lui appartient, comme une carte de stationnement ou un jeu de clés, il peut également conserver votre chèque. De cette façon, il peut réduire le coût de votre dernière paie.

Lois fédérales du travail

Les lois fédérales du travail sont très générales sur la question de savoir s'il existe des limites quant à savoir si un employeur peut conserver le dernier chèque de paie d'un employé et les raisons qui le sous-tendent. En fait, le ministère du Travail (DOL) admet que les lois fédérales n'obligent pas un employeur à vous payer votre dernier chèque immédiatement. Au lieu de cela, il recommande que si le jour de paie applicable est passé et que vous n'avez pas reçu votre salaire final, vous devriez contacter votre bureau du travail de l'État pour connaître les lois spécifiques à l'État.

Lois du travail de l'État

Les lois des États sont plus spécifiques que les lois fédérales sur ce sujet. Certains États exigent le paiement immédiat de tout l'argent gagné et dirigent l'employeur vers le système judiciaire civil pour récupérer les dommages existants. D'autres permettent à l'employeur de conserver votre dernière paie pendant une période limitée, comme deux périodes de paie.

Cependant, les lois diffèrent d'un État à l'autre et pour connaître les lois spécifiques qui s'appliquent à vous, vous devez contacter votre bureau national du travail. Il peut vous offrir des moyens de signaler à votre employeur les retenues à la source.

Aide juridique si l'employeur retient les chèques

Que votre état ait ou non des lois empêchant les employeurs de retenir les chèques, vous avez des options juridiques si vous vous trouvez dans cette situation. La première consiste à signaler votre employeur à votre bureau national du travail, qui vous avertit ensuite de toute violation de la loi. S'il n'y a pas de législation du travail qui empêche cela, vous pouvez poursuivre au civil.

Renseignez-vous auprès du barreau de votre État pour obtenir la liste des avocats qui travaillent sur des dossiers d’emploi. Si l'argent est un problème, contactez l'organisation d'aide juridique de votre État pour obtenir des conseils et une aide pro bono.